Louis le foyer de costil avocat en droit public

Portrait d’avocat : maître Le Foyer de Costil, avocat en droit public

Louis Le Foyer de Costil, vous êtes avocat en droit public à Paris. Après avoir démarré votre carrière dans de grands cabinets parisiens, vous avez décidez de créer votre propre structure.

Izilaw – Vous avez déménagé récemment vos locaux dans le 7ème arrondissement de Paris. Vous partagez ces locaux avec d’autres avocats indépendants, est-ce fréquent dans la profession ?

LLFDC – C’est effectivement assez fréquent. Cela permet de travailler dans une atmosphère confraternelle… tout en partageant certains frais.

Izilaw – Les séries et les films américains influencent notre perception des avocats. Est-ce loin de la réalité en France ?

LLFDC – Les avocats dépeints par les séries ou le cinéma sont presque exclusivement des avocats pénalistes ou du moins des privatistes. Les avocats en droit public sont, à ma connaissance, absents de la fiction audiovisuelle. La seule exception qui me vient en tête est le film américain Erin Brockovich, seule contre tous, dont l’héroïne était avocate en droit de l’environnement, une branche du droit public. Le film est bien entendu assez éloigné de la réalité française.

Izilaw – Avocat, c’est un métier varié, alors pourquoi avocat en droit public ?

LLFDC – Le droit public est une matière extrêmement riche qui comprend des spécialités très diverses. Certaines sont tournées vers les affaires, comme le droit des marchés publics, d’autres vers les particuliers, comme le droit de la fonction publique ou le droit des étrangers, mais toutes s’articulent autour des enjeux, ô combien passionnants, de l’intérêt général.

Izilaw – Pour quelle(s) raison(s) votre métier vous passionne ?

LLFDC – C’est un métier où l’on apprend tous les jours. Le droit change sans cesse, ce qui est un fléau mais fait que l’on ne s’ennuie jamais.
Et c’est surtout un métier qui place les relations humaines au centre. Nos clients viennent nous confier leurs problèmes parmi les plus importants, qu’ils aient à trait à leur vie personnelle ou professionnelle. C’est toujours une grande fierté de les accompagner dans leurs projets et de les défendre.

Izilaw – Vous m’avez présenté votre deuxième casquette : vous avez créé un site internet qui référencie différentes actualités juridiques, soit de sources institutionnelles soit de grands cabinets qui publient régulièrement. Qu’est-ce qui vous a poussé à mettre les mains dans le cambouis des nouvelles technologies ?

LLFDC – Créer des sites internet est une activité ludique et créative.  Sans avoir la prétention de concurrencer les pros dans leur domaine, il est possible, avec un peu de débrouillardise, de réaliser des choses très convenables.

Izilaw – Est-ce important pour vous aujourd’hui de suivre les différentes initiatives qui se lancent dans l’univers juridique ?

LLFDC – C’est bien sûr très important. Les « legaltech » et de manière générale les innovations dans le domaine du droit remettent en question la manière traditionnelle d’exercer le métier d’avocats. Il nous appartient à nous avocats d’être à l’écoute de ce que ces nouveaux acteurs proposent, des nouvelles attentes de nos clients à l’ère de numérique et de nous en inspirer pour enrichir notre pratique … tout en respectant scrupuleusement notre déontologie qui fait la force et la fierté de notre belle profession !

Izilaw – Une petite dernière question. Comment imaginez-vous une journée de travail d’un avocat dans 10 ans ?

LLFDC Je l’imagine, du moins je l’espère, déchargée des taches les moins intéressantes, grâce à l’apport des nouvelles technologies, et réorientée vers les tâches à plus forte valeur ajoutée : analyse juridique fine, stratégie contentieuse, écoute, accompagnement et conseils personnalisés à nos clients.

Vous souhaitez prendre rendez vous en ligne avec maître Le Foyer de Costil ? https://www.izilaw.fr/Avocat/Paris/Louis_Le-Foyer-De-Costil

Vous souhaitez en savoir plus ? https://louislefoyerdecostil.fr/